News

Sur paperjam.lu, nous utilisons des cookies pour mémoriser vos préférences, gérer la publicité, vous proposer des contenus toujours plus pertinents selon vos centres d’intérêt et améliorer sans cesse votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données Fermer

Les outils de télécommunication s’orientent vers la communication unifiée et de collaboration. Le concept, techniquement mature, reste encore bien marginal au Luxembourg.

Au fur et à mesure des progrès technologiques, l’entreprise a accaparé de nouveaux outils de communication. Téléphones fixe et mobile, messagerie électronique, tablettes, chacun est venu compléter les précédents « tels des briques que l’on cimente les unes aux autres », observe Kamel Abid, expert leader UC/Desktop chez Sogeti Luxembourg. « Or, poursuit-il, la pertinence entre l’outil et le mode de communication n’est pas toujours adaptée. »

La communication unifiée a donc cette vocation à apporter pertinence et convergence. Et, au final, à permettre aux utilisateurs d’accéder à ses services au moyen d’une interface qui se veut intuitive, simple et conviviale, intégrée à leur environnement de travail. Les communications professionnelles gagnent ainsi en temps et en efficacité : « Chacun pourra atteindre la bonne personne par le bon moyen. » Et elles se doublent d’un pan collaboratif au travers du partage d’agenda, d’applications ou encore de fichiers, mais aussi par le biais de la messagerie instantanée, des systèmes de conférences et vidéoconférences. « Au travers de la communication unifiée et de collaboration, ce n’est plus à l’utilisateur de s’adapter à l’IT, mais c’est à l’IT de seconder l’utilisateur », rajoute-t-il.

L’utilisateur peut alors faire abstraction du matériel, d’autant plus que la maturité des technologies IT a supplanté les télécommunications. À terme, cela peut conduire les entreprises qui le souhaitent à bannir de leur environnement de travail l’indispensable infrastructure téléphonique. Reste à abroger les écueils d’ordres psychologiques… « Aujourd’hui, si certains managers IT sont encore de la vieille école et ont du mal à modifier leurs habitudes de travail, les choses tendent tout de même à changer », constate, optimiste, Kamel Abid.

Miss Baskets Femme Liberto Glitter Avec Motifs Blanc Blanc De fait, la communication unifiée permet de substantielles économies, en frais de communication d’une part (cela rend déjà le concept attrayant), et aussi, surtout, en frais liés au contrat de support des réseaux PABX (private automatic branch exchange, la centrale téléphonique avec extensions dédiées). « D’ici deux ou trois ans, l’entreprise qui repartira avec un contrat de support téléphonique aura raté le coche », déclare l’expert, sans ambages.

Tout vient à point…

En outre, en plus de réduire les coûts et d’améliorer la productivité des collaborateurs en optimisant les différentes formes de communication, ce service peut apporter une contribution technique à des projets de ressources humaines en facilitant la mise en place du télétravail par exemple.

« L’année dernière, nous sommes venus un peu tôt avec notre précédente solution de communication unifiée et de collaboration. Nous avons été reçus tels des extraterrestres ! Mais maintenant la donne a changé, tout simplement parce que le marché est plus mature », conclut Kamel Abid… Et les réticences d’ordre psychologique devraient s’estomper…


Express - Kamel Abid

– 38 ans

– Expert leader UC/Desktop au sein de Sogeti Luxembourg depuis 2010

La rédaction a choisi pour vous